WP Rocket

WP Rocket est une extension WordPress complète et très efficace, ayant pour vocation de gérer le cache de votre site WordPress.
Ce n’est pas tout. Tout d’abord, cette extension gère à la fois le cache serveur et le cache navigateur.
Ensuite, elle gère également la concaténation des fichiers statiques. C’est à dire que tous vos fichiers CSS et JavaScript vont être ajoutés les uns à la suite des autres, comme une suite de wagons. Cela permet de réduire le nombre de requêtes HTTP et par conséquent de réduire le temps de chargement des pages.
Quant à la minification des fichiers CSS, JavaScript et HTML, on vient retirer tous les espaces, les commentaires, etc de ces fichiers. En retirant ces caractères, les fichiers ont un code plus court, plus léger et donc allègent le poids de vos pages web.

Enfin, la mise en cache est une copie des données, comme une photographie, qui pourra être redistribuée sur simple demande, sans qu’aucun échange de requêtes superflu ne soit nécessaire. Un gain de temps pour tout le monde et une expérience utilisateur améliorée en un rien de temps.
Le cache navigateur s’observe côté client, donc du côté de vos utilisateurs. Lorsque ceux-ci consultent une page web, le navigateur peut mettre en cache cette page (selon paramétrage du navigateur). Il réalise une sorte de photographie ou de mini sauvegarde de la page web et la stocke de côté.
Lorsque cet utilisateur voudra retourner sur cette page web, le navigateur utilisera les données mises en cache pour afficher la page. Cela accélèrera l’affichage de la page car il n’aura en effet pas à renvoyer de requête au serveur.

Le cache serveur a un fonctionnement plutôt proche, si ce n’est qu’il n’est pas propre à l’utilisateur. Celui-ci est géré par vos soins : vous pouvez choisir de purger le cache quand vous le souhaitez, précharger à nouveau vos pages dès que nécessaire, etc.
Son utilisation permet néanmoins de réduire le délai d’affichage de vos pages web.

INSTALLATION ET CONFIGURATION

  • Rendez-vous sur le site de WP Rocket
  • Choisissez l’offre la plus adaptée à vos besoins puis téléchargez l’extension.
  • Téléversez-la sur WordPress via Extension > Ajouter puis “Téléverser une extension”.

 

Comment l'utiliser ?

  • Rendez-vous sur le back office de votre site WordPress.
  • Cliquez sur l’onglet « Réglages » du menu latéral de votre back office puis sur “WP Rocket”.

 

Votre tableau de bord WP Rocket vous offre une vue globale de l’état de votre licence et de votre compte. C’est également depuis cet endroit que vous pouvez consulter les questions fréquentes WP Rocket.

 

L’onglet “Cache” concerne sans surprise le cache.

  • Nous vous recommandons d’activer le cache mobile si votre site web est compatible responsive design. Cela permettra de correctement redistribuer le cache mobile pour les mobiles et le cache ordinateur pour les ordinateurs, sans confusions.
  • Nous vous recommandons d’activer le cache pour les utilisateurs connectés, très pratique pour leur faciliter l’accès du contenu réservé aux membres.
  • Pour le délai de nettoyage du cache, choisissez un délai court tel que 10 heures. Cela permet de rafraîchir régulièrement le cache. Dans ce cas, veillez par la suite à bien activer le préchargement du cache pour que WP Rocket procède lui-même à la mise en cache de votre contenu.

 

L’onglet “Optimisation des fichiers” est relatif aux fichiers JavaScript ou CSS par exemple.

  • Minifiez le HTML et combinez les Google Fonts pour réduire le nombre de requêtes (et augmenter la vitesse de chargement de vos pages)
  • Dans “fichiers css”, cochez toutes les cases
  • dans “fichiers javascript”, cochez toutes les cases, sauf la première.

 

En minifiant vos fichiers JavaScript, CSS et HTML, vous jouez sur la vitesse de chargement de vos pages en réduisant le nombre de requêtes émises et reçues.

 

L’onglet “Media” concerne tous les médias dont les incontournables images. 

  • Activez le LazyLoad sur les images uniquement : ceci aura pour effet de ne charger les images qu’au fur et à mesure de la navigation utilisateur, pour ne pas plomber votre vitesse d’affichage de vos pages en chargeant inutilement toutes vos images.
  • Vous pouvez désactiver les émojis pour réduire le nombre de requêtes HTTP.

 

L’onglet “Préchargement” :

  • Activez tous les paramètres. WP génère le cache et non pas le premier utilisateur (dans le cas où le préchargement en serait pas activé, comme un visiteur test ?)

 

L’onglet “Règles avancées” ne nécessite pas de configuration spécifique.

 

L’onglet “Base de données” :

  • Nous vous recommandons de ne cocher que la case “Corbeille” pour nettoyer les autres options manuellement. En effet, il peut être utile de conserver les révisions des posts quelques temps, au cas où vous souhaitiez revenir en arrière en appliquer un style ou un contenu différent.

 

C’est la seule option à cocher. Encore une fois, avant de procéder à un nettoyage de votre base de données, procédez toujours à une sauvegarde complète de votre site web. Personne n’est à l’abri d’une mauvaise manipulation ! 

 

Le paramétrage de WP Rocket s’arrête ici. Vous pouvez toutefois vous rendre dans l’onglet “tutoriels” pour augmenter vos connaissances sur votre nouvelle extension. Vous constaterez ainsi son incroyable potentiel !

 

Le conseil de votre formateur

N’oubliez pas de sauvegarder vos modifications à chaque changement pour ne pas perdre tout votre travail. De même, si vous purgez votre cache, n’oubliez pas de précharger ensuite. Vous renouvelez ainsi le cache serveur.